He chuan tao : le chemin du héron / grue





Avec la grue, on est dans un autre état d’esprit…

Sa symbolique est liée à la longévité, au développement de la concentration, de l’équilibre, au QI. La grue ne recherche pas la confrontation, elle essaie de rester à distance en repoussant l’adversaire de ses pattes griffues, de ses ailes et de son bec. Elle n’utilise que très peu de force, d’énergie pour contrôler un adversaire. Plus calme et tranquille que nos deux félins précédents, elle est dit-on « la grâce » incarnée.

C’est l’ énergie des poumons et des reins qui est développée ici. Culture qui a pour fonction de renforcer les os, les reins et de transformer les tendons. Très mobile, changeant souvent d’angle d’attaque et de défense, elle représente un adversaire à ne pas prendre à la légère. Elle allie dans sa stratégie de combat, travail à courte distance où mains collantes et Qinna sont très présents, au travail de longue distance où elle peut d’un bond aller frapper un point vital. Le mouvement des ailes de la grue sont tout à la fois des formes défensives et offensives qui servent autant à l’entretien de la santé (qigong) qu’au combat. Ses ailes sont des armes tranchantes utilisant la force circulaire. Son coup de poing et de pied sont principalement directs.

Illustration du style du héron en assaut souple

P1020628Coups de pied, main en bec de grue, ou en serres, bras en forme d’ailes viennent exprimer un arsenal particulier au service d’un emploi spécifique de la colonne vertébrale. Les mouvements circulaires et directs sont courts, brefs, rapides alternant la force interne et externe. Le bec de grue est une forme très représentative du style (hok shou, il zui). Il vise les points vitaux (la grue défend son nid) tandis que les griffes servent à saisir et contrôler (Qin na).

Ce style propose des types d’exercices particuliers comme la tenue prolongée sur une jambe (Bai il du li pu) ou des exercices pour renforcer certains parties du corps comme le dos des poignets, les doigts,… Un qigong doux et un qigong dur existent dans ce style qui met l’accent sur le travail d’ouvrir-fermer (kai he) de la poitrine et du tronc particulier au style de la grue. Le but : fortifier le Qi, accumuler le jing pour préserver la santé, transformer les tendons, apaiser l’esprit.

Rankie WordPress Plugin