Un art,
une science,
un état d'esprit...

Le Kung fu du Taï Chi

« Il est aisé de vaincre cent ennemis tapis dans les montagnes,
mais ô combien difficile de déraciner l’unique caché dans son propre coeur... »   Wang Shou Jen


Kung Fu

2 cours / semaine
Les Mardis & Jeudis

T'aï Chi Chuan Tao : La voie du poing du Tai Chi...

L'art du Taïchi chuan, en tant qu'art martial, ou " Kungfu interne ", privilégie la souplesse, la fluidité, l'adaptation, l'absorption, la mobilité, le relâchement.

Ici, dans cette boxe interne du Taïchi, l'accent est mis sur le relâchement, l'écoute, la détente. Tout se fait sans dureté, sans effort.

Cet art permet de s'éprouver émotionnellement et physiquement dans le respect mutuel.

Dans sa stratégie martiale, le kungfu du Taïchi  propose d'éviter la confrontation directe et d'utiliser la force adverse pour la neutraliser. Son système défensif se fonde bien évidemment sur l'écoute, la compréhension des lois bio-mécaniques et le développement de la sensibilité tactile au travers l'exercice des "mains collantes".

L'art du Taïchi permet surtout de réduire l'impact des agressions du quotidien en privilégiant le "centrage et la verticalité", la cultivation du souffle et la paix de l'esprit.

Rien n'est plus souple et plus faible que l'eau, mais pour dominer le dur et le fort, rien ne la surpasse.

Lao Tseu
Tao Te King

ENSEIGNEMENT DU LISHAN TAICHI CHUAN

  • LUNDI 19.00 : Cours de Forme (108) pour avancés - Dongfa - Tuishou - SIFU
  • MARDI 18.00 : Cours de TUISHOU pour débutant et intermédiaire - Emmanuel
  • MARDI 19.30 : Cours de SANSHOU pour débutant et intermédiaire – Emmanuel
  • JEUDI 18.00 : Cours de SANSHOU pour débutant/intermédiaire – Emmanuel
  • JEUDI 19.30 : Cours de FORME débutant – Baptiste / Thierry
  • VENDREDI 18.30 : Cours enseignants – SIFU
  • VENDREDI 19.45 : Assise silencieuse JINGZUO - SIFU

Notre Kungfu ...

Le fondateur : Hérald Loygue

Hérald Loygue a débuté les arts martiaux chinois par les boxes externes du clan Hung (Hungkuen) en 1983, puis Mizongquan du sifu Yeng, Yunchun (Wingchun) selon l'enseignement de sifu Bernardo, et enfin Tang lang quan (mante religieuse) notamment à Taïwan auprès de Sifu Wang Chen-an, médecin traditionnel, qui lui donne le nom de Hao wu-qiang.  Fin des années 80, le maître malaisien Sigong Laï Khee Chong lui enseigne le Nan Paï Chuan issu du Shaolin Lohanpaï du révérend Shi Gao Can, prêtre bouddhiste, maître de shaolin et médecin traditionnel. Il travaillera également avec d’autres maîtres comme P’ng Chye Kim de Penang, issu de la même lignée... Ancien champion des années 80/90, il a combattu sous différentes formes (kungfu, judo, kenpô, full contact, muay thaï) pendant une dizaine d’années, remportant plusieurs titres nationaux et internationaux.

Il s'est spécialisé dans les boxes internes (Neïjiaquan) à partir de 1989,  Baguazhang, Xingyiquan - dont il est chef d'école dans la lignée ziranmen - et plus particulièrement dans l'art du Taï chi chuan.

Enseignant de Taïchi chuan de 3ème génération dans la filiation du maître Cheng man-ching, certifié par Chen shi-jong, senior-instructeur de la fédération des écoles Cheng manching, il a travaillé avec différents maîtres de cette lignée. Il propose au sein de son école l'ensemble des aspects de ce merveilleux art du Taichi chuan.

Derniers articles à propos du Lishan Kungfu

Lishan Taïchi Sanshou : Exercices au couteau – Séquence nostalgie !

Voici une petite vidéo “souvenir” de l’été 2008… 11 ans déjà ! Elle vous présente l’application martiale du Taïchi, face à une lame… La qualité de la vidéo n’est certes pas idéale… et de ce fait ne vous permettra pas de vous rendre compte que le temps qui passe, n’est pas aussi clément avec tous […]

LES PERCUSSIONS DANS L’ART DU TAICHI

Le manque d’étude du système offensif ou art des percussions est une lacune fort répandue dans l’univers et l’entraînement du Taï Chi Chuan. Pourtant, la forme contient de multiples techniques de percussions : coup de poing, de pied, coude et genou… Peut on encore de nos jours parler de Taïchi Chuan ou boxe taïchi ? Gongfu signifie […]

Médecine DIE DA, la médecine des arts martiaux…

Dans l’imaginaire des arts martiaux, la médecine Dieda, ou médecine des arts martiaux, a un côté très romantique…

Dian Xue, ou l’art de presser les points vitaux

Bon nombre de pratiquants d’arts martiaux ont entendu parler du fameux Dianxue (Tien Hsueh) ou « art des points vitaux », un art dont on oublie qu’il tire son origine et son fondement de la médecine chinoise… Bon nombre d’experts deTuina sont d’ailleurs de grands pratiquants d’arts martiaux  chinois. Il est une famille de Tuina directement issue […]

Lishan Taïchi : Sanshou

A l’occasion d’un interlude entre deux cours, il arrive parfois que Sifu propose à ses anciens étudiants, de “croiser les mains”… Voici donc un petit aperçu de 10 minutes, du “sanshou” de l’école. Pour vous mettre l’eau à la bouche : c’est le thème du prochain stage des 28 & 29 avril prochains !   […]

DING SHI BAGUA : La marche en cercle…

Voici quelques images, rapidement prises lors d’un interlude entre deux cours… de la marche en cercle du bagua… Le baguazhang (pa kua chang) est l’un des 3 principaux arts martiaux chinois internes, avec le Taïchi Chuan et le Hsing I Chuan… La “marche en cercle” selon les 8 postures, représente l’un des exercices de base […]

A voir ou à revoir : La forme rapide du Maître Huang… San Feng Quai Quan

A ne pas manquer ! Dans sa série de “petits cadeaux de fin d’année”, après la forme des 37 postures du Me Cheng Man Ching, voici un nouveau présent de Sifu Hérald : la forme rapide de Taïchi du disciple du Me Cheng, Maître Huang Sheng Shyan, qui a développé le style “Cheng” en Malaisie en […]

La pratique des armes dans le taïchi : le sabre

La pratique des armes fait partie intégrante de la tradition des arts martiaux chinois et du Tai Chi Chuan. Elle permet de “prolonger le bras”, de mettre en évidence les principes du style pratiqué et ainsi de déployer l’énergie dans l’espace. Ce qui était contenu à mains nues se manifeste beaucoup plus clairement avec l’arme, […]

QIN NA SHU : l’art de saisir et de contrôler

Dans cet article, nous présentons sommairement les 5 aspects du Qin na shu, que nous allons découvrir lors d’un prochain séminaire proposé au sein de l’école. Comme nous l’avions déjà décrit dans un précédent article, l’étymologie de Qinna, nous parle de l’art de “saisir et de contrôler”… Pour ce faire, 5 familles nous sont proposées : Fen jin, ou […]