La “praxis”

La “praxis”

Pour recevoir nos articles par email, inscrivez-vous à notre lettre d'information !

1

Article publié le :
20 juillet 2020

« Le regardant, on ne le voit pas,
je le nomme l’Invisible

L’écoutant on ne l’entend pas,
je le nomme l’Inaudible,

Le touchant, on ne le sent pas ,
je le nomme l’Impalpable,

ces trois états dont l’essence est indéchiffrable se confondent en UN… »
XIV – Laozi


L’exercice, la praxis est ouverture… des cinq sens….

Ouverture du regard au-delà du visible, à la lumière qui permet la vue…
Ouverture de l’ouïe, à l’au-delà de l’audible, au silence qui permet les sons…
Ouverture du toucher au delà du palpable, à l’espace qui permet le contact…

La connaissance du Tao passe par l’approfondissement de notre relation à la lumière, à l’espace, au silence, …

C’est dans le “sans-effort” que « la grâce céleste » apparaît !

Toute la difficulté est là dans cet abandon, ce relâchement, de tout volontarisme, de nos résistances viscérales, archaïques…

L’ Homme authentique surprend par sa détente, son absence de recherche, son ainséïté, sa présence au monde et à l’autre…

On ne s’éveille pas avec des efforts…

L’éveil, c’est la réalisation de l’absence de moi.

Les exercices ne sont là que pour mettre en évidence, que ce que nous appelons “moi” est une crispation, une tension, une étroitesse, une résistance à la Grandeur qui est la nature même de notre existence.

La quête de l’axe, du centre nous mène à la réalisation du « vide central » qui permet à la roue son mouvement, « et au luth son harmonie ».

« C’est au creux du vide médian que se situe l’harmonie »

Li Shan

Envie de réagir ou de commenter cet article ?
Laissez-nous votre avis !

Articles récents

Search
Filtrer par
Filtrer par catégories
Actualités
Enseignements
Eskrima
Kungfu
Kuntao
Les outils de la pratique
Qigong
Diététique
Le Qigong du moment
Réflexions du moment
Sanshou
Soins Bien-être
Soins MTC
Support de cours
T'aï Chi
Témoignage Formation
Témoignage Lishan
Tuina
Vidéos

X
X