Institut

- Fondé en 1996 -

Questions fréquentes

Enracinement …

Enracinement …

P1090568

Article publié le :
12 septembre 2019

Song & Chen

Song & Chen ! Forêt d’Huelgoat (29) – Eté 2019

Dans notre école, le premier principe est « Song », ” se relâcher”…

Le second est « Chen », “s’enfoncer”.

Autant dire, pas d’enracinement sans relâchement.

Il faudrait donc relâcher pour pouvoir s’enraciner… Et relâcher quoi ?

Comment, véritablement, abandonner son poids sur la terre ?

Avec Chouang Tseu et ses “trois épées”, nous pourrions dire qu’il y a “trois enracinements”.

              • L’enracinement en terre,
              • L’enracinement du souffle,
              • mais aussi et surtout l’enracinement dans l’esprit.

Et comment pourrait on les séparer ?

Si l’enracinement ne concerne que la terre, comment lutter face au Sumotori ?

L’on pourrait croire qu’abandonner son poids sur la terre signifie lourdeur…

Bien au contraire…

Le vieux aux longues oreilles n‘a t-il pas dit : « Le lourd et pesant est la racine du léger » ?

Celui qui détient “la grande image » n’a pas besoin de s’inquiéter, nul besoin de se figer, de se fixer… « sans crainte, il peut parcourir le monde sans danger ».


Un bel exemple d’enracinement !


Qu’est-ce qui en nous est déstabilisé ? Qu’est-ce qui nous déracine ?

Qu’est-ce qui nous rend friable, inconstant, qui fait de nous, les hommes d’un moment ?

Voilà pour nous, tout le sujet : L’enracinement concerne la terre de notre propre esprit.

A partir d’où allons nous répondre ?

Quelle épée allons nous brandir ?

Lorsque l’on quitte l’attachement à soi, alors l’univers entier devient notre racine.

Et comme l’a dit un avorton : « Ce n’est pas nous qui portons la Racine, c’est la Racine qui nous porte… »

Pleinement conscient de notre fragilité, elle devient une clef.

Voilà l’ultime réponse à la violence, l’histoire nous l’a maintes fois montré :

Inutile de se cramponner,

Seul l’enracinement dans l’Esprit peut faire face au fusil.

Seul l’enracinement dans l’esprit donne du poids à nos vies.

Li Shan

 

Autres articles récents

Remonter
X