Partager cette page

Facebook

Newsletter

San Kung, les effets nocifs du Qigong…

San Kung, les effets nocifs du Qigong…

IMGP4303

Comme le disait autrefois l’un de mes professeurs « Aujourd’hui il suffit de donner un coup de pied dans un arbre pour que tombent 10 profffffs de CHIGONGUE… »

Si le qi gong (Chi kung) est un art permettant de favoriser la libre et harmonieuse circulation du Qi et du sang… encore faut-il qu’il soit bien encadré, bien pratiqué et bien enseigné !

S’il a des effets – et il y en a – ils ne peuvent être que positifs si bien pratiqués et … négatifs si mal pratiqués…. Comme dans n’importe quelle pratique, activité sportive de base. Mais en matière énergétique, les troubles occasionnés par une mauvaise pratique peuvent être beaucoup plus profonds.
Bien évidemment nous parlons ici d’une pratique énergétique digne de ce nom, c’est à dire de travail spécifique poussé de l’intention sur la circulation, la conduite des souffles dans le corps, comme le xiao zhou tian, ou da zhou tian par exemple.

S’il est relativement facile de percevoir, ressentir le Qi avec un professeur ou lors de séance de MTC : fourmillement, engourdissement, chaleur, fraicheur, gonflement, légèreté ou lourdeur… (cf. : article sur les 8 sensations liées au qigong : Ba chu), le chemin vers la maitrise est lent, long et semé d’embûches.

P1010478

L’obstacle principal, outre le fait de tomber dans les mains d’enseignants incompétents, reste peut-être de vouloir allez trop vite, de brûler les étapes nécessaires à la formation ou pire encore de ne pas les connaître ou les respecter.

Les problèmes de genoux, de dos, d’oppression thoracique liés à de mauvaises positions, manque de corrections… ne sont rien à côté d’une pratique énergétique désordonnée ou encore mal enseignée…

« San gong » (sankung) signifie : dispersion de l’énergie ou prolifération anarchique de l’énergie, ce qui signifie que l’énergie ne suit plus un trajet fluide, harmonieux, spécifique, équilibré mais désordonné, ce qui a pour effet d’ induire des troubles neurologiques, musculaires et psychiques.

Dans ma pratique clinique de la MTC, j’ai pu rencontrer plusieurs cas en France dont des enseignants de qigong qui n’arrivaient plus à dormir du tout, avaient fait des accidents vasculaires cérébraux, de l’hypertension ou au contraire une tension qui ne remontant plus à la normale, des spermatorrhées, des douleurs gynécologiques, lombaires et j’en passe….

Nombreux problèmes la plupart de temps liées à une pratique trop volontariste, erronée, anarchique, solitaire…

IMGP4347

On trouve partout des ouvrages, dvd… de qigong vous expliquant comment atteindre la sérénité, l’éveil de l’esprit, réaliser par soi-même l’orbite microcosmique, l’ouverture du cœur ou des chakras, conserver son jing, l’éveil de la kundalini (demandez à Krisnamurti son avis !)…
On fait un stage par-ci, un séminaire par-là, on a quelques sensation puis on discourt et fait cours… L’excellent livre de Bill Porter sur les ermites dans les montagnes de Chine montre l’exemple des dangers de la pratique.

Le problème le plus couramment rencontré en clinique est l’altération de la relation « eau -feu » dans le corps énergétique. La relation harmonieuse entre l’eau des reins et le feu du cœur est à l’origine même de la vie dans la conception chinoise.

Les deux voies …

Peu de gens le savent mais, en matière de Qigong, il y a deux grandes écoles.

La voie du feu (très yang) est de loin la plus connue en occident. Elle fait appel aux visualisations puissantes (vajrayana – tantrisme) dont, peu le savent, la route est jonchée de dérives (sexuelles), délires (psychiques) et suicides… Les voies directes sont des voies dangereuses, tous les maitres le disent !
Faire monter le Qi induit le risque d’augmenter la pression dans la tête et le cerveau et comporte le risque de ne pouvoir le faire redescendre…. Perturbation classique chez les amateurs de la petite circulation céleste…

J’ai moi-même par le passé jouer avec le « feu » et expérimenté quelques-uns de ces symptômes. Une tension à 17/10 et un rythme cardiaque à 9O le matin au réveil (au lieu de 55) pendant deux mois avant de pouvoir la faire redescendre avec de la pharmacopée chinoise…
Faut pas jouer avec « le feu » …

IMG_3018

L’école du feu est la plus connue sans doute parce qu’elle va bien avec notre tendance à vouloir des pouvoirs, des effets mirobolants, des résultats rapides, la conquête de nouveaux territoires, de nouvelles expériences de conscience…
Mais le feu excessif fait bouillir l’eau des reins qui s’évapore qui ne peut plus jouer son rôle, ancrer le yang. Ce dernier s’élève et se transforme en feu. Le feu fait bouillir le sang qui s’agite… apparaît le vent… Cette rupture d’équilibre entre l’eau et le feu est la cause principale des plus grands problèmes :
Tremblements, gestes incontrôlables, insomnie, palpitations, hallucinations, troubles sexuels, délires paranoïaques ou schizophréniques, spermatorrhée, hypertension…

Ces effets néfastes, ont des raisons claires :

  • une pratique solitaire sans accompagnement,
  • une pratique avec un professeur incompétent
  • un manque d’écoute des conseils de son professeur
  • un trop grande volonté à vouloir obtenir des effets, des pouvoirs…
  • un terrain familial, des antécédents de troubles mentaux
  • ne pas respecter les protocoles d’ouverture et de fermeture (voir article les 7 points d’attention de la pratique du qigong, « sceller le qi »)
  • un lieu toxique, ou soumis à de fortes tensions électromagnétiques (orage…)
  • Des professeurs (mêmes chinois) peu regardant qui offre un fusil à des enfants…

La voie de l’eau (yin) est la voie que nous suivons dans cette école.
Plus douce, plus lente, plus tranquille et moins risquée. Elle vise à la transformation par le relâchement, la détente…
L’attention est ouverte, détendue dépouillée de tout vouloir.

La concentration principale est sur le dantian inférieur et les racines des pieds (yongquan).

L’intention (yi) n’est pas la volonté (zhi), il y a souvent confusion sur le sujet. De plus, s’il y a des temps nécessaires à l’intention, il y a des temps nécessaires à la non intention, à l’abandon….

Que faire en cas de doute…

En premier lieu toujours respecter les 7 points d’attention de la pratique du Qigong sur l’avant, le pendant et l’après pratique.

En cas de perturbations, ne pas paniquer, rester tranquille, arrêter toute pratique.
S’en remettre à une personne compétente, comme un praticien de médecine chinoise, un enseignant de qigong qui connait bien le sujet.
Il existe des méthodes qui ont fait leur preuve pour revenir à une circulation normale et perméable de l’énergie et du sang. Elles sont connues par les personnes compétentes.
La plupart du temps les symptômes désagréables cessent rapidement avec l’arrêt de la pratique. Si les symptômes de passent pas, il vous faudra consulter votre médecin.

Les raisons des perturbations…

L’arrivée récente de cette pratique en occident à une époque de matérialisme spirituel, la mode du self-made man (‘je me fais tout seul’, ‘je ne dois rien à personne…) l’accessibilité (net, dvd, livres…) de toutes ces pratiques ont favorisé l’essor de pratiques anarchiques, avides, désordonnées.
La réception et la lecture d’une autre culture, d’une autre époque à travers les prismes de son propre regard, ses propres attentes, sans clef de compréhension. Le manque de pratique sérieuse, d’encadrement, de formation, de professeurs compétents fait qu’il existe de nombreux cas en France – comme en chine d’ailleurs – de désordres énergétiques.

Ce n’est pas parce que votre enseignant(e) est gentil(le) qu’il (elle) est compétent(e). Il vaut mieux une bonne gymnastique bien faite qu’un mauvais qigong…
On peut enseigner depuis trente ans ce que l’on a appris en seulement trois jours !
Un de mes professeurs avait une formule pour résumer la situation… « trois semaine de voyage trois ans de conférences… »
La plupart des formations d’enseignant de qigong en France se déroule en 4 à 5 we par an sur deux ans soit 8 à 10 we pour le diplôme, donc une à deux semaine de formation au total… Cela donne à réfléchir !
Par le passé, pour accéder à une ceinture noire d’arts martiaux (shodan, la maitrise des bases, le début du travail) ou équivalent, il fallait 10 années de pratique ! Aujourd’hui trois ans … bien sûr on est aujourd’hui bien plus intelligent !!! Est-on plus compétent ?…

IMG_9834

“Science sans conscience n’est que ruine de l’âme… “

 

Autres articles récents

503 Service Unavailable

Service Unavailable

The server is temporarily unable to service your request due to maintenance downtime or capacity problems. Please try again later.

Additionally, a 503 Service Unavailable error was encountered while trying to use an ErrorDocument to handle the request.