Partager cette page

Facebook

Newsletter

Sans “Chuan”, pas de Taïchi Chuan ! A propos de la Self-défense…

Sans “Chuan”, pas de Taïchi Chuan ! A propos de la Self-défense…

2018-05-04_18h47_11

Par Emmanuel


Dans la continuité de ce que nous enseignait Sifu Hérald dans un précédent article (Sans Tao, pas de Kuntao), voici un aperçu vidéo d’un entraînement à la “self-défense” à travers le travail du système défensif au couteau proposé à l’école Lishan.

L’actualité quotidienne remet régulièrement au goût du jour, l’intérêt que peut représenter un entraînement à l’autoprotection, pour soi ou de ses proches…

On peut notamment se remémorer la phrase du Me Cheng, qui était pourtant plus réputé pour la douceur de son Taïchi que pour son efficacité martiale :

“Sans le ‘Chuan’, il n’y a pas de Taïchi Chuan”…

(“Chuan” étant vu ici comme l’aspect “martial” du Taïchi…).

315366_421174354595630_445151772_n

 

Certes, on connait surtout le Taïchi pour sa souplesse, sa fluidité, sa recherche du relâchement, et parfois ses aspects “spirituels”. Mais il est aussi un art martial à part entière. De même, le Qigong, souvent vu par le prisme du “bien-être” et du travail énergétique “confortable”, comporte lui aussi des enchaînements et/ou renforcements qui peuvent être très éprouvants… Le Kuntao, quand à lui, s’il propose un “arsenal” technique complet et une préparation physique élaborée, est inutile sans un minimum de travail sur l’esprit…  la peur, la vigilance, l’attention… ” Sans Tao, pas de kuntao ! “

Comme nous le rappelle si souvent Sifu Hérald : Xing (la forme), Qi (l’énergie) et Shen (l’esprit) forment un tout indissociable.

“Travailler avec la peur…”

Lutter contre la peur est illusoire si l’on parle d’agression ou de danger… “Même pas peur !…” Cela peut à la rigueur convenir dans un assaut “amiable” dans le cadre confiné d’une salle d’entraînement. Mais dans une optique d’autoprotection, il faut bien au contraire faire avec, l’utiliser… Car elle sera de toute façon toujours présente… et peut-être même une alliée utile, si on ne la laisse pas tout dominer…

Comme le propose Sifu Hérald, pratiquer de temps en temps en situation de “stress”, dans l’idée d’avoir à “sauver sa peau” (couteau, bâton) et avec des partenaires de pratique moins complaisants… Cela ne reflètera jamais la réalité ni la violence d’une agression, mais nous permettra au moins d’avoir une petite idée de nos réactions, de nous confronter à notre propre peur et d’en apprendre ainsi beaucoup sur nous-mêmes.

  • Cela nous montre que Xing (la forme juste, le travail technique) est indispensable : la répétition fréquente de gestes techniques justes et adaptés permet de “s’imprégner” peu à peu du “langage corporel” de la pratique.  On s’aperçoit alors, que ce qui vient, spontanément, est finalement très proche des techniques de bases du taïchi (peng, lu, ji, an, zhou, kao, lie, tsai…) ou du kuntao.
  • Cela nous montre également que dans une situation de stress intense, sans une “Energie” (Qi) suffisante, on est très vite dépassé et ne peut tenir plus de quelques secondes avant de s’essouffler et s’asphyxier. D’où l’importance du travail physique, postural, foncier (le travail des postures basses, le jogging du dimanche matin… ou les exercices de renforcement), mais également, d’une certaine “hygiène” de vie (tabac, alcool, alimentation…), et bien entendu de la pratique du Qigong, permettant de cultiver, diriger, entretenir ce Qi…
  • Cela montre enfin que “Shen” le travail “mental” ou “spirituel”, est primordial : Il permet de développer la vigilance, l’intention (“qui guide le Qi”), mais aussi une certaine forme d’intuition : Apprendre à ne pas être au mauvais endroit au mauvais moment, à prendre la bonne initiative, dans l’instant… à avoir la sagesse suffisante pour “laisser tomber” ou au contraire, la détermination suffisante pour “ne rien lâcher”… La méditation, la pratique quotidienne de l’attention (par exemple : balayer le dojo lorsqu’il est sale…) en font partie bien entendu.

Lishan : Ecole des “trois montagnes”

Quelle chance ! Cela tombe bien, dans cette école, l’Enseignement qui nous est proposé par Sifu Hérald, propose de développer ces 3 aspects Xing, Qi, Shen… Alors, pourquoi ne pas les pratiquer toutes !

Emmanuel

Autres articles récents

X