« Taï Ping », la grande paix

« Taï Ping », la grande paix

Pour recevoir nos articles par email, inscrivez-vous à notre lettre d'information !

P1080430

Article publié le :
11 mai 2020

« Dans la tradition chinoise, la force guerrière n’est pas tant destinée à attaquer,
qu’à se défendre et instaurer la « grande paix », un thème que l’on retrouve tout au long de histoire de l’empire …»
C. Despeux in Taijiquan.


Le Taïchi chuan est un art martial qui utilise les principe du Taïchi (yinyang) pour restaurer la paix et l’équilibre. Cela peut être vu ou compris de façon exterieure ou intérieure.

Ping : la paix mais aussi l’équilibre

Taï : la grandeur (même terme que T’ai Chi Chuan)

Pour les courants spirituels taoïstes ou bouddhistes, ce n’est pas tant la paix extérieure qui est à conquérir, toujours soumise aux fluctuation d’un coeur-esprit obscurci par les trois poisons que sont l’ignorance, l’avidité et la haine. Cette paix ne sera toujours que l’opposé du trouble et de l’agitation.

C’est la grande paix intérieure, la paix du cœur, la paix de la Grandeur qu’il convient de réaliser.

Là seul, est le sens de la vie humaine, son axe, son centre et sa direction.

Si le coeur de l’homme n’est pas pacifié, il restera le haut-lieu de toutes manipulations, barbaries et autres horreurs.

La voie, le chemin de la Grandeur (Maha Yana) s’est développé en Chine à travers le bouddhisme Chan qui a ravivé le taoïsme qui se sclérosait.

La grandeur n’est pas quelque chose que l’on rajoute à sa petite vie étroite, un plus à sa hauteur, son apparence, mais la réalisation profonde de ce que les bouddhiste appellent le non-né en soi, ce qui ne meurt pas.

Cette dimension d’éternité que les taoïstes nomment le “ciel antérieur”.

Les pratiques taoïstes (comme bouddhistes d’ailleurs) cherchent à se mettre en résonance et par la transparence, laissent luire à travers elles la clarté de l’esprit originel du ciel antérieur (Yuan Shen).

Il s’agit donc plus de laisser apparaître le fond que de chercher atteindre, à saisir, à obtenir…

La paix de la Grandeur ne saurait être le fruit de notre étroitesse.

Elle suppose un abandon à plus grand que soi. Pour qu’émerge la véritable dimension de notre existence.

Cette réalisation est Paix, Tranquillité et c’est en même temps la véritable nature de notre propre coeur-esprit…

Li Shan

Envie de réagir ou de commenter cet article ?
Laissez-nous votre avis !

Articles récents

Search
Filtrer par
Filtrer par catégories
Actualités
Enseignements
Eskrima
Kungfu
Kuntao
Les outils de la pratique
Qigong
Le Qigong du moment
Prescriptions saisonnières
Réflexions du moment
Sanshou
Soins Bien-être
Soins MTC
Support de cours
T'aï Chi
Témoignage Formation
Témoignage Lishan
Tuina
Vidéos

X
X
X