Partager cette page

Facebook

Newsletter

LA VIE EN POT . . .

LA VIE EN POT . . .

IMG_7698

Nous sommes…

Comme ces arbres en pot qui meurent faute de vie authentique.

Nous passons le plus clair de notre temps à la recherche de pots.

Des pots de plus en plus beaux, des pots économiques, des pots psychologiques, des pots spirituels… comme si la vie pouvait vivre en pot !

On pleure même parce que l’on a ” pas de pot ” !

On cherche une place, un lieu, trouver un sens, une cohérence avec la maison ou le jardin…

On cherche un bon terreau..

Mais dans quel terreau plongeons nous nos racines ?

Que trop souvent, ils ne sont qu’ amas d’ignorance et de souffrance.

On a besoin sans cesse d’engrais de toutes sortes… Soumis à toutes sortes de maladie…

Alors on taille, on coupe, on se maquille, on essaie de se marier avec…

Au pire, on se rempote, comme si on allait changer de vie…

Mais il faut bien se l’avouer un jour, au risque de passer à côté de l’essentiel… Nos vies sont artificielles.

Nous ne savons plus vivre en dehors de notre pot.

Nos vies ne sont que des erzats d’existence, de plus ou moins bonne qualité.

Pourtant, au fond de nos cœurs engoncés, palpite la soif d’une vie authentique.

Un jardinier du tao, autrefois m’interrogea, à ce sujet, avec ces mots :

« Qu’est-ce que tu veux ? »

IMG_7477

Cette question comme un foret fit sans prévenir un trou dans ma certitude.

Un doute profond a creusé ce que je pensais être la profondeur de ma vie et qui n’était alors qu’une collection de poteries.

Chacune de mes réponses et il y en a toujours de trop, (comme des pots) était raccompagnée d’un imparable « aucune chance ! ».

Comment l’univers entier pourrait il entrer dans un si petit pot ?

Acculé de toutes parts, réduit à néant, je restai là, coi, sans plus aucun appui.

 

 

Alors l’Ami de bien me demanda : « Comment t’appelles-tu ? »

La question était si évidente et pourtant… je ne sus que répondre.

L’évidence devint incertitude.

L’incertitude devint évidence.

Le fond du sceau de laque noir céda….

Alors la vie alors commença.

Chengtsö

IMG_7275

« La grue sauvage a fait son nid,
à l’ombre du pin le plus ancien,
dans la paume de l’immortel,
une éclaircie… »
Deng Shiru

Autres articles récents

X