Partager cette page

Newsletter

sceau5555

"Pratiquer le Taïchi

c'est apprendre

à relâcher...."

Le Taïchi nous parle de souplesse, d’espace, de fluidité et de liberté, il célèbre la vie.... Le Chemin qu'il emprunte est celui du relâchement, de l'équilibre et de la douceur. Par le relâchement, la déprise physique, psychique, la transformation s'opère... nous revenons vers la complétude, l'authenticité, l'entièreté de notre existence. Peu à peu, pas à pas, nous atteignons la véritable détente, la véritable souplesse.

Le nombre d'agressions physiques dans une vie sont minimes par rapports aux grands nombres de stress familiaux, sociaux, professionnels, psychiques et mentaux qui sont à l'origine de la plupart de grands drames et de nombreuses maladies... Notre histoire, notre image, notre identité sont bien plus souvent mis à mal que notre intégrité physique.

Le relâchement du Taïchi n'est pas un relâchement physique de surface mais une compréhension-acceptation profonde de ce que nous sommes.

 

 

"Le Taichi est utile pour la santé, se relaxer ou se défendre,
mais avant tout le Taïchi est un tao, une manière d'être..."

cmc2333-600x605

 

IMG_5890

IMG_7647

 

Le Retour qu'il propose est un retour au silence et  à la tranquillité...

Non pas comme un nouvel état à acquérir, mais en tant que réalisation de notre propre Grandeur. Reprendre contact avec cette Grandeur et vivre à partir de là, est la Voie que nous suivons ici. Elle nécessite confiance, délicatesse et attention. Voir profondément que notre résistance, notre raidissement, notre volonté de saisir, nous rend malade, nous coupe de la réalité et de l'immensité, est la base de tout vrai changement... Enraciné en ciel et en terre, l'homme de la Voie épouse les souffles, se met en résonance, et par là reviens au naturel, au spontané, à l'Origine. Voie du souffle, Voie du coeur.

C'est le Taïchi de la filiation du Me Cheng Man-Ching qui est enseigné dans cette école. Fondé sur la quête de la souplesse, de la douceur et du relâchement. S'il peut être dans l'urgence un moyen d'auto-défense, il reste avant tout un art d'éveil et de Santé, une Voie de Simplicité et de Tranquillité.

L'enseignement transmis dans cette école est celui d' Hérald Loygue, 3ème génération dans la filiation Cheng Man-Ching.

Hérald Loygue a débuté la voie de la souplesse en 1973. Il pratique le Taïchi chuan de la famille Yang depuis 1989.

Enseignant certifié en 1993, il enseigne sa propre compréhension, sa propre expérience du Taïchi.

"Le Taichi n'est pas quelque chose à faire, quelque chose que l'on ajoute à sa journée... c'est rentrer chez soi et vivre à partir de là... Ultimement, chacun ne peut faire que sa propre expérience, son propre Taïchi..."

X