Quand la Médecine chinoise et le Qigong commencent (enfin !) à rentrer dans le monde hospitalier français…

  • Qigong   |  
  • Tuina

En cette rentrée des classes, pour tous les étudiants et plus particulièrement pour les étudiants en Qigong et ceux de la formation de praticien Tuina 2016-2017, voici deux articles tout récents du journal “Le Monde” qui témoignent d’un certain commencement d’ouverture des hôpitaux français aux médecines dites “non conventionnelles”, et notamment de la médecine chinoise et du Qigong. Il est temps ! Voici les liens vers ces articles ainsi que leur version pdf.

http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/08/31/les-medecines-non-conventionnelles-s-invitent-a-l-hopital_4990656_1651302.html#xtor=RSS-3208

http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/08/31/l-hopital-experimente-le-qi-gong-pour-soulager-des-effets-secondaires-du-cancer_4990653_1651302.html

Version pdf :

http://lishan.fr/wp-content/uploads/2016/09/Les-médecines-non-conventionnelles-s.pdf


Pour aller plus loin, nous y joignons le rapport de l’INSERM sur l’évaluation de l’efficacité de l’acupuncture, ainsi qu’un lien trouvé au hasard de nos recherches, qui fait un état des lieux utile avec quelques vidéos et articles de presse sur les liens qui commencent à se créer depuis les dernières années entre la médecine occidentale et la médecine chinoise.

http://lishan.fr/wp-content/uploads/2016/09/Acupuncture.pdf

http://lartetlavoie.free.fr/p1039001.htm

http://lartetlavoie.free.fr/dossiermedecinelepointmai2013.pdf

 

Bonne lecture.

Emmanuel

Informations fédérales légales

Conformément au décret n° 2021-1521 du 25 novembre 2021 modifiant le décret 2021-699 définissant les règles applicables en raison de la situation sanitaire, le port du masque est de nouveau obligatoire dans tous les établissements recevant du public (ERP) y compris les équipements de plein air. 

Il n’est pas obligatoire durant la pratique sportive.

Par ailleurs, nous attirons votre attention sur le fait que la durée de validité des examens permettant de présenter un passe sanitaire valide (dépistage RT-PCR ou antigénique et autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne concluant pas à une contamination par la covid-19) est passée à 24h depuis le 29 novembre.