Institut

- Fondé en 1996 -

Questions fréquentes

Débuter la pratique… Quelques questions simples que vous pourriez vous poser !

Débuter la pratique… Quelques questions simples que vous pourriez vous poser !

notebook-4344001_1920

Article publié le :
15 septembre 2019

Par Emmanuel


Première semaine de rentrée…

Des hésitations ? Des incompréhensions ?

Avant de pousser la porte d’un daoguan (dojo, en chinois !), une multitude de questions peuvent se poser !

… Par où commencer ? Il n’y a pas de mauvaises questions !

Voici donc la rubrique “FAQ” de l’institut Lishan ! (Fréquently asked Questions…)

Un petit florilège des questions,

  • que vous nous posez,
  • que vous pourriez nous poser,
  • ou que vous n’oserez pas nous poser !

Cela vous aidera peut-être à mieux comprendre ce que nous proposons ici, nos activités, nos disciplines et à faire votre choix !

Les réponses ci-dessous sont résumées et succinctes… et parfois humoristiques…

Bien-sûr, pour approfondir, il sera toujours utile de vous rendre sur nos différentes pages pour un aperçu plus complet et détaillé de nos pratiques…

Nous avons sûrement oublié quelques questions…

N’hésitez pas à nous les poser via notre formulaire de contact…

 

 


    Qui êtes-vous au juste ?

Une association “loi de 1901”, dont l’objet est la promotion des “arts corporels traditionnels chinois : Taïchi, Qigong, Kungfu” selon l’enseignement d’Hérald Loygue…

Une équipe d’une dizaine de personnes : plusieurs enseignants, secondés par un bureau et un encadrement administratif, qui propose des cours quotidiens de différentes disciplines “physiques” originaires de Chine !

Qu’est-ce que vous proposez ?

Des cours de Taïchi Chuan (taolu, tuishou, sanshou…), Qigong (neigong, , waïgong, daoyin…) et Kungfu… Mais également régulièrement, des formations, des conférences, etc… autour de ces pratiques vues au sens large.

J’ai vu qu’il y avait aussi un cabinet de soins tuina ?

Oui ! Mais ce cabinet est “indépendant” de l’association. Les coordonnées téléphoniques sont les mêmes (standard d’appels), mais ce cabinet ne dépend pas de la structure associative, même si les praticiens encadrent également les cours… Pour plus d’infos sur le cabinet de tuina, consultez notre page “Tuina” ou le site suivant : www.tuinacaen.fr, ou pour un rendez-vous, appelez aux horaires convenus, au 02.31.96.62.62.

J’hésite… Quelles différences entre Taïchi Chuan, Kungfu, Qigong, Waïgong, Taïchi Chikung, Tuishou ?… Je m’y perds !

Tout d’abord, il faut savoir que toutes ces disciplines sont étroitement liées les unes aux autres… Non seulement parce qu’elles se fondent sur les mêmes bases théoriques, les mêmes origines historiques, géographiques, culturelles, philosophiques, etc… Mais également parce qu’elles sont transmises selon le même enseignement, celui d’Hérald Loygue, pionnier du Qigong, du Taïchi et du Kungfu à Caenen, et enseignant depuis une trentaine d’années dans cette région.

Ensuite, pour différencier assez schématiquement ces pratiques, on peut dire que le Qigong diffère du Taïchi par le fait qu’il ne comporte pas de travail à deux… Basé sur des postures, enchaînements et automassages, il propose essentiellement une pratique individuelle. Le Taïchi Chuan quand à lui, propose bien entendu également un travail postural et des enchaînements de mouvements (le taïchi est un Qigong également !), mais les principes travaillés sont ensuite appliqués dans un travail avec partenaire, afin de mettre l’accent sur des points particuliers : enracinement, ancrage, écouter et suivre le mouvement de l’autre, etc… Le Tuishou est une partie intégrante du Taïchi Chuan. C’est le travail à deux évoqué précédemment qui comporte différents enchaînements à deux destinés à développer la sensibilité tactile.  Nous proposons un cours spécifique dédié à cette partie du Taïchi afin d’en approfondir les différents aspects. Notre Kungfu quand  lui, est la partie martiale du Taïchi. L’application, dans un travail d’opposition à deux, des principes et techniques du Taïchi Chuan, qui ont été pratiqués seuls, puis mis en évidence dans le travail de sensibilité du tuishou.  Le terme “kungfu” d’ailleurs, est employé par simplification… Un terme plus approprié serait “Sanshou“, dont un résumé simpliste, en deux mot, pourrait être : la “self-defense taïchi”… Enfin, le Waïgong est une forme de Qigong qui s’adresse principalement au renforcement postural, musculo-squelettique et ostéo-articulaire… et le Taïchi Chikung est le travail énergétique du Taïchi : un focus, sur l’aspect postural et énergétique du taïchi… Le terme “Chikung” est orthographié ainsi (autre transcription du chinois) simplement pour le distinguer des autres séances de Qigong…

Pour faire votre choix, vous avez la possibilité de participer à 1 cours d’essai par discipline… Par la suite, si vous n’êtes pas encore décidé, les autres cours d’essai sont payants et déduits de votre inscription éventuelle…

J’ai quinze ans et je veux faire du kungfu… Je peux venir ?

Oui ! Si normalement les cours sont réservés aux adultes, nous faisons couramment des exceptions pour les jeunes (16-17 ans) motivés…

J’ai 78 ans… Suis-je trop vieux pour pratiquer ?

Non ! Bien entendu, il n’y a aucune limite d’âge. Les cours, bien qu’ils soient collectifs, proposent un enseignement individualisé… Chacun, quel que soit son âge, a des facilités particulières, des difficultés qui lui sont propres… Au contraire, le taïchi ou le qigong, sont recommandés (scientifiquement prouvé !) pour les seniors, en ce qu’ils permettent de limiter les effets du vieillissement (sur le système squelettique, cardiovasculaire, respiratoire, etc…).

Je n’ai pas une bonne condition physique… Puis-je quand même pratiquer ?

Bien-sûr ! Il n’y a pas de pré-requis “physique” pour pratiquer… Pas même pour les cours de Kungfu qui sont les plus exigeants physiquement… Chacun y travaille à son niveau… Par contre, attendez-vous à ce que votre conditions physique s’améliore peu à peu !

J’ai des problèmes de santé importants… Tout ça, ce n’est pas pour moi, non ?

En Chine, certains hôpitaux proposent dans leurs ordonnances, des séances de Qigong spécifique, pour améliorer telle ou telle pathologie. Le Qigong, le Taïchi, le Kungfu améliorent la santé. Certains de nos cours proposent d’ailleurs des enchaînements d’auto-massages permettant de stimuler certaines zones énergétiques (les méridiens & points d’acupuncture…) et ainsi entretenir la santé. Bien entendu, si votre pathologie nécessite un suivi particulier, il faudra nous en parler au préalable afin que nous puissions vous orienter vers un cours plutôt qu’un autre ou adapter les exercices proposés à votre particularité…

Faut-il un certificat médical ?

Oui ! Même si la loi n’exige pas forcément de certificat médical pour les pratiques non compétitives, les compagnies d’assurance sont, quant à elles, plus frileuses… Par conséquent, nous demandons un certificat médical (ou à défaut une décharge de responsabilité) à tout nouvel adhérent.

Quelle tenue dois-je porter pour la pratique ?

Une tenue ample, en fibres naturelles si possible (plus sain pour vous !), permettant une aisance de mouvement. Des chaussures de salle (à semelles claires, pour épargner notre parquet…). Pour les cours de Kungfu, des protections sont requises, ainsi qu’une tenue spécifique (kimono noir, ou t-shirt “lishan” et pantalon noir). La pratique en chaussettes n’est pas recommandée pour éviter les accidents (parquet glissant). De même pour des raisons d’hygiène (certains cours ayant lieu au sol, sur tapis), la pratique pieds-nus n’est pas idéale.

Je cherche à me renforcer physiquement et mentalement, et avoir quelques bases pour apprendre à me défendre… Est-ce que votre kungfu me serait utile ?

Bienvenue ! L’aspect “self-defense” est proposé dans les cours de “Taïchi-kungfu”. Une approche respectueuse d’autrui et de la loi, mais qui ne sacrifie rien au réalisme et à la cohérence… Un travail uniquement physique et technique n’est pas suffisant… Maîtriser sa peur, son stress, contrôler sa violence, aiguiser sa vigilance, sa conscience du geste juste, automatiser les gestes et principes de la discipline, sont les différents thèmes régulièrement abordés lors des cours.

Je recherche une certaine paix intérieure et à unifier le corps et l’esprit… Vous me proposez quoi ?

Bienvenue ! Le corps et l’esprit ne sont pas séparés, même si souvent, l’un n’accepte pas vraiment de suivre l’autre ! Dans notre école, quelle que soit la discipline, l’accent est mis sur la détente, la vigilance, la délicatesse, l’attention (à soi, aux autres, etc…), permettant peu à peu de se relâcher, de retrouver une certaine unité.

Je suis très impulsif et je cherche à me calmer, maîtriser mes émotions… Qu’est-ce que vous me conseillez ?

Bienvenue ! voir la réponse précédente !

 

Moi, j’adore Jean Claude Vandamme, les coups de pieds sautés retournés et les pirouettes… J’aimerais apprendre votre kungfu… et devenir aussi fort que Jackie Chan ou Bruce Lee…

Nous enseignons les arts martiaux traditionnels… Vous ne trouverez donc pas cela chez nous ! Sans rejeter les prouesses techniques et la valeur de Jean-Claude, Bruce ou Jackie, les arts-martiaux promettent bien plus que cela… à qui souhaite réellement s’y investir !

Taïchi, Taïji quan, ou Taïchi Chuan… Chikung ou qigong… C’est compliqué tout ça !

Oui, c’est compliqué… c’est chinois ! En fait Taïji Quan, Taïchi Chuan, T’aï c’hi Ch’uan, ne sont que des retranscriptions différentes des idéogrammes chinois… Il s’agit donc de la même chose. De même que Qigong ou Chikung, Kungfu ou Gong fu… etc… Mêmes disciplines, même prononciation, orthographe différente…

Quel style de Taïchi Chuan pratiquez-vous ?

Le style de Taïchi Chuan pratiqué est dans la lignée de la famille Yang. C’est le style du Me Cheng Man Ching, transmis aujourd’hui par Hérald Loygue, héritier de la 3ème génération, selon sa propre expérience et compréhension de la pratique.

Et quel style de kungfu ?

“Kungfu” ne veut rien dire en soi… c’est une appellation qui signifie “s’être réalisé à travers la pratique assidue et persévérante d’un art”, quel qu’il soit. Ainsi, en chine, on dit qu’un cuisinier, un fleuriste, un ébéniste… peut avoir un bon “kungfu”. Il n’y a donc pas de style de kungfu… En Chine, on n’utilise même pas vraiment le terme “Wushu” qui signifie “arts-martiaux”. On préfère parler de “famille”… Ainsi, un pratiquant dira plus facilement qu’il pratique l’art du poing de la famille “hung” (Hung Gar), ou encore le Tang lang Chuan (boxe de la mante religieuse), etc… On dénombre ainsi plusieurs centaines de styles… Notre kungfu, en fait, c’est le “Taïchi Chuan”, l’art du poing (=chuan) ou la boxe du Taïchi…

Comment ? On me dit qu’il faut en plus pratiquer chez soi ! Il y a des devoirs à faire à la maison ? Moi je viens juste pour me détendre après le boulot…

Ce n’est pas incompatible ! Effectivement, dans notre conception de la pratique, il ne peut y avoir de réel progrès sans une répétition régulière des exercices étudiés durant les cours, sans “entretenir le feu” ! Les cours sont envisagés comme des “formations”, où des corrections individuelles vous sont proposées en fonction de vos lacunes, charge à vous de les retravailler chez vous… Même si rien n’est obligatoire bien-sûr, les résultats ne pourront jamais être qu’à la hauteur de votre investissement…

Moa Môsieur, je suis connaisseur, j’ai pratiqué le style Cheng, Chen, Wu, Sun, Hao, Huang, pendant 42 ans et ce n’est pas comme ça que j’ai appris…

Bienvenue ! Vous allez ainsi découvrir de nouveaux horizons, une autre conception de la pratique, qui allie santé, arts-martiaux, et bien-être… L’enseignement n’est jamais que le fruit de l’expérience d’une personne, alliée à sa compréhension de la pratique… Il est donc normal qu’au sein d’une même famille, il y ait des particularités… C’est ce qui fait la richesse de l’art…

Ouh là, je trouve ça cher ! C’est négociable ?

Notre association a choisi de privilégier la qualité. Qualité de l’enseignement : Nos enseignants (dont la moitié sont bénévoles) ont tous au minimum 20 années de pratique, et continuent de se former ici, sur place, mais aussi dans toute la France, ou à l’étranger, notamment en Chine… Qualité du lieu : Notre daoguan (dojo) est une salle privée d’environ 150 m2, en centre-ville, entièrement dédiée à la pratique. La pratique est ici considérée comme un investissement personnel… Certes, cela nécessite parfois, en fonction de vos ressources, certains sacrifices… Mais notre forfait le plus cher, vous permet de participer à tous les cours pour moins de 2,50 € / cours… Imbattable !

Nos forfaits sont fractionnables en plusieurs fois. En cas de grosses difficultés, nous voyons au cas par cas…

Ce n’est pas très “conciliant”… Je me suis inscrit après un cours d’essai et on me demande mon dossier complet et mon règlement dès la seconde séance… Ce n’est pourtant pas si pressé ?

Notre organisation administrative, composée de bénévoles, ne nous permet pas de faire de permanences d’inscription pour nos 120 adhérents lors de chaque cours ! Nous passons un temps très important en début de saison à gérer les différentes inscriptions, à encaisser les règlements, etc… Il arrive parfois hélas, que ce temps empiète sur les cours, ce qui n’est absolument pas convenable… Par conséquent, nous nous mobilisons tous la première semaine de la reprise pour permettre une gestion la plus fluide possible et la moins gênante possible pour les cours… Merci donc de jouer le jeu !

Je vois qu’il y a aussi de la médit’… Je peux venir ?

Encadrée par Hérald Loygue, la méditation est ouverte gratuitement à tous nos adhérents… Mais contrairement à l’image diffusée par la plupart des médias, il ne s’agit pas d’une pratique de “bien-être”… Elle peut être parfois destabilisante…  C’est pourquoi elle n’est accessible qu’après un entretien préalable afin de connaître vos motivations.

Ca fait deux cours que je fais et j’ai mal partout ! On m’avait pourtant bien dit que j’allais me détendre et me relâcher ? 

Une pratique bien menée ne crée jamais de problèmes particuliers… Vos enseignants seront toujours attentifs à sécuriser vos postures, vos mouvements, etc… Mais la pratique n’est pas toujours indolore ! Il est possible que certains cours vous causent quelques courbatures… La pratique dans cette école insiste essentiellement sur le relâchement, ce qui nécessite parfois un ré-équilibrage et quelques ajustements posturaux, qui ne vont pas de soi. Pour remettre droit ce qui a été longtemps tordu, pour aplanir les “faux-plis” il faut parfois que ça chauffe ! Le relâchement permet en outre de mettre en évidence toutes les tensions résiduelles… Ainsi, séances après séances, on ne fait que dé-couvrir, de plus en plus finement, de nouvelles tensions ! La pratique enfin, fait beaucoup appel aux membres inférieurs… Vos jambes supportent votre dos et renforcer vos jambes, soulagera votre dos ! Ainsi, il est possible que vos cuisses chauffent un peu… au moins les 20 premières années…

Ben dis donc ! En kungfu, Taïchi ou en Waïgong, c’est beaucoup trop physique ! Je n’y arriverais jamais !

Ne vous découragez pas avant d’avoir commencé ! Nous avons tous débuté par un premier pas… Les exercices sont toujours adaptés au niveau global du groupe, et à l’intérieur de ce groupe, au niveau de chacun. Les groupes sont généralement assez hétérogènes et les débutant côtoient les pratiquants avancés…  A Chacun, selon ses moyens !

La tête du prof ne me revient pas… Ch’ais pas… Y’a un truc… Trop ceci… Pas assez cela…

Bienveillance et attention sont les maîtres mots de vos enseignants… Mais ils ne sont pas là pour vous dorloter ! Une pratique de loisirs n’exclue pas une certaine rigueur, une certaine “fermeté”, qui ne signifie pas “fermeture” ! Vos enseignants sont tous eux aussi des élèves et tâchent de promouvoir et de diffuser, le plus fidèlement possible, l’enseignement qu’ils reçoivent eux-même de Hérald Loygue.

Et où qu’il est l’autre prof ? Ce n’est pas le même que d’habitude !

Si chaque enseignant a la responsabilité d’un cours, vos enseignants suivent tous eux aussi le même cursus, sous la direction d’Hérald Loygue. Par conséquent, il peut arriver que dans le courant de l’année (maladie, formation, etc…), des remplacements ponctuels s’opèrent… N’en soyez pas surpris !

Je vois qu’il y a des formations proposées… En quoi cela consiste-t-il ? Quelle différence avec les cours ?

Les formations sont un prolongement des cours permettant d’approfondir la pratique. Elles permettent à qui le souhaite, de s’investir plus en avant dans la pratique et constituent une bonne préparation aux différents diplômes fédéraux d’enseignement.

Comment se passe un cours “type” ?

Bien, en général ! Si cela peut varier en fonction de la saison, de l’évolution des groupes, etc… La structure type d’un cours est la suivante : une préparation “corporelle” et mentale (15 à 30 minutes), suivie du corps de la séance qui aborde une thématique particulière. A cette occasion, des corrections individuelles sont proposées à chacun… Une dernière partie de “retour au calme” est ensuite proposée, permettant d’intégrer ce qui a été développé… systématiquement, une série de “questions-réponses” est proposée en début et fin de cours, afin d’éclaircir les points délicats.

Les séances sont généralement assez “familiales”, il n’y a pas de cours spécifiques en fonction des niveaux (mis à part pour les cours de “Taïchi avançés”, avec Hérald Loygue). Les débutants côtoient donc les “avancés”. Des groupes de niveaux peuvent être créés à l’intérieur même des séances pour aborder certains aspects de la pratique.

Autres articles récents

Search
Filtrer par
Filtrer par catégories
Actualités
Enseignements
Eskrima
Kungfu
Kuntao
Les outils de la pratique
Qigong
Diététique
Le Qigong du moment
Réflexions
Sanshou
Soins Bien-être
Soins MTC
T'aï Chi
Tuina
Vidéos

Remonter
X