Le bambou : “Qui plie restera entier…”

Actualités

11 décembre 2012

 « Qui se plie restera entier,

qui s’incline sera redressé,

qui se tient creux sera rempli,

qui subit l’usure se renouvellera… »

Lao tseu

Originaire du sous continent asiatique, le bambou fait désormais partie du paysage de la plupart des pays chauds et humides et particulièrement de toute l’Asie du sud-est. Il en existe de très nombreuses variétés. Certaines espèces sont parvenues à s’acclimater dans les régions septentrionales, notamment au Japon et en France, où il existe l’une des plus grandes bambouseraies d’Europe.

Le bambou accompagnait le chinois, de sa naissance à la mort, du berceau au cercueil, lui procurant au cours de la vie, abri, chaleur, la musique, son lit, ses nattes, sièges, chapeaux, chaussures, outils, échafaudages… Il fut, après l’os, le premier support de l’écriture antique. Les tablettes de bambou reliées permirent de retransmettre l’intégralité des classiques de la Chine.

Le caractère “Zhu” (bambou) désigne également le premier instrument de musique, une flûte en bambou, qui suivant la tradition, permit à l’empereur Jaune, de créer la note qui fut à l’origine de la musique chinoise. Il donnera au Japon le fameux Shaku hachi.

Le bambou était aussi la matière première essentielle à la confection du papier, invention chinoise, qui était indispensable à l’imprimerie, inventée en Chine plusieurs siècle avant Gutenberg.

LA SYMBOLIQUE DU BAMBOU

Tout d’abord il est synonyme de “provenant des Indes” (Tien Zhu), donc de Bouddhisme, et demeure attaché à cette religion, puisqu’il est souple et bienveillant. Il est donc normal qu’il ait été très utilisé dans l’art de la peinture sumi-e, peut être plus abondamment que ses trois autres comparses.

Dans l’art pictural, les chinois honorent en effet les « 4 nobles plantes » : bambou, orchidée, chrysanthème et prunier, qui signifient ensemble : bonheur et prospérité.

L’art asiatique représente souvent le bambou couplé à l’orchidée ou la fleur de prunier.

La fleur symbolise la femme (le yin ) tandis que le bambou figure l’homme (le yang ).  

Il est dit que trois amis poussent en plein hiver : prunier, bambou et pin.

Parce que son coeur est vide, il représente la modestie. Lao Tseu, dans le Tao Te King, n’affirme-t-il pas qu’il faut “vider le coeur et emplir le ventre” ?

Pliant devant l’adversité, il se redresse toujours et demeure vert pendant la saison hivernale, signe de pérennité et de constance.

Enfin, il évoque l’aspect de ” Non résistance “, adage employé pour définir de nombreux arts martiaux.

Les calligraphies du diaporama sont de Shoza. Si vous souhaitez en acquérir, n’hésitez pas à nous contacter.

Vacances de Printemps

Les vacances de Printemps auront lieu du 20 avril au 3 mai.

Voici les cours qui sont maintenus durant les vacances : 

  • Qigong et Daoyin :
    Lundi 29 avril 10h15 et
    Lundi 29 avril 12h130 
  • Taïchi : Le cours du Jeudi 25 avril à 19h30
  • Kungfu : le cours du 30 avril à 18h30

Les cours durant les vacances sont ouverts à tous les adhérents, quel que soit le forfait choisi. C’est aussi l’occasion pour les non adhérents de venir faire un cours d’essai gratuit !

Retraite de d’été de Taïchi… 
Les inscriptions sont ouvertes…
Nombre de places limité…