Le salut dans les arts martiaux

  • Actualités

Dans la continuité de notre précédent article, nous publions à nouveau la vidéo du Me Lau Kung King concernant le salut, avec cette fois, ci-dessous, la traduction de ce bel enseignement qu’a bien voulu nous proposer Francis.

Merci à lui !


Le salut dans les arts martiaux

Dans les temps anciens, dans le monde des arts martiaux, nous avions le salut effectué avec la main.

C’est le salut normal adressé à vos étudiants, vos frères et sœurs (de pratique) et aux pratiquants d’arts martiaux. Ainsi nous pressons avec la main. En chinois, nous disons : “wu hu si hai : cinq lacs et quatre mers”.

Les cinq articulations du poing, les “cinq lacs”, se placent dans les “quatre mers” de la paume.

Le pouce, c’est soi. (Geste de replier le pouce). Nous devons être humbles au moment de saluer.

Lorsque l’on rencontre d’autres pratiquants d’arts martiaux, on peut voir ce salut simple, qui signifie que nous sommes frères et sœurs partout dans le monde.

Il existe d’autres saluts (1’10) et en taiji, nous l’effectuons ainsi. C’est le symbole du taiji.

Peu importe la forme, c’est ce qu’on appelle “bao quan” (“hug fist” en anglais, “enserrer le poing”). C’est un salut utilisé non seulement dans les arts martiaux mais aussi pour exprimer son amitié au sein de votre communauté. Au cours des fêtes nous disons “gong xi fai cai” : “je vous souhaite prospérité, bonne fortune”.

1’45 : il montre le poing et dit :

” c’est vous ” et la paume : ” c’est moi, et nous nous tenons dans les bras l’un l’autre, nous sommes en paix. Avec ce geste, nous montrons que nous sommes amicaux et que nous pouvons être frères et sœurs sur cette planète”.

En Thaïlande, les gens saluent en joignant les deux mains, les bouddhistes font de même. C’est un geste différent. (il montre à nouveau les saluts effectués en Chine).

 

Informations fédérales légales

Conformément au décret n° 2021-1521 du 25 novembre 2021 modifiant le décret 2021-699 définissant les règles applicables en raison de la situation sanitaire, le port du masque est de nouveau obligatoire dans tous les établissements recevant du public (ERP) y compris les équipements de plein air. 

Il n’est pas obligatoire durant la pratique sportive.

Par ailleurs, nous attirons votre attention sur le fait que la durée de validité des examens permettant de présenter un passe sanitaire valide (dépistage RT-PCR ou antigénique et autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne concluant pas à une contamination par la covid-19) est passée à 24h depuis le 29 novembre.