Les Arts du Taïchi

  • Actualités

Nouvel an chinois à l’école Lishan avec la traditionnelle Danse du Lion

Vendredi 20 février dernier, l’école a fêté le passage de l’année du Cheval à l’année de la Chèvre avec une Danse du Lion, tradition chinoise “porte bonheur”…

De nombreux élèves se sont ainsi retrouvés pour fêter le nouvel an chinois et ont apprécié un spectacle de qualité, mené par Joël AUMONT et ses élèves.

Quelques images de la soirée, suivies de la Danse du Lion en vidéo.

Nous remercions chaleureusement Sifu Joël Aumont et ses élèves pour le magnifique spectacle qu’ils nous ont proposé (http://www.mantefrancaise.org/), ainsi que notre photographe en titre, Salomé Loygue (pour plus d’information ou pour des services photographiques, n’hésitez pas à la contacter et à admirer son travail sur son site : www.photo.caen.pro)


La Danse du Lion

La danse du lion réunit à la fois l’art, le spectacle, la tradition chinoise, mais aussi le Kung-fu car les positions de la danse du lion sont aussi des positions de bases du Kung-fu traditionnel, et les danseurs sont en général des pratiquants.

Le lion est incarné par deux danseurs. L’un contrôle la tête qui est constituée de matériaux solides mais légers comme du papier mâché et du bambou, l’autre anime le corps et la queue sous un costume qui est relié jusqu’à la tête du lion.
Trois instruments accompagnent la danse du lion: un large tambour, des cymbales et un gong. Chaque type de mouvement du lion possède un rythme musical particulier, et la musique suit les mouvements du lion, le tambour suit le lion, et les cymbales et le gong suivent le tambour.

Très souvent, les gens qui observent les danses du lion croient qu’ils sont en train de regarder des dragons. Mais la principale différence entre la danse du lion et la danse du dragon est que les danseurs ne sont pas à l’intérieur de l’animal mais il le tiennent au bout d’un manche.
Il existe aussi différents types de lions et plusieurs danses ayant chacune une symbolique différente.

Origines

Bien que les lions ne soient pas originaires de Chine, ils sont arrivés dans ce pays par la célèbre Route de la Soie. Les dirigeants des pays qui sont aujourd’hui l’Iran et l’Afghanistan envoyèrent des lions aux empereurs chinois comme présents dans le but d’avoir le droit de faire des affaires avec les commerçants de la Route de la Soie.

La danse du lion date de la Dynastie Han (-205 à 220 en Chine) et fut à son apogée durant la Dynastie Tang (716 à 907). Elle était particulièrement exécutée pendant les festivals religieux.

La danse du lion n’a pas été introduite seulement en Chine, mais aussi en Corée et à Taiwan, où les lions n’y sont pas non plus originaires. Les danses ne sont pas exactement les même dans ces pays, mais la signification symbolique est à peu près la même.

Mythes et Légendes

Il existe plusieurs légendes expliquant l’origine de la danse du lion. Chacune de ces légendes provient de régions différentes de la chine.

Le Lion et le Village

Cette légende parle d’un village envahi par les rats. Un jour, un lion est apparu dans ce village et dévora tous les rats. Mais une fois les rats partis, il s’en pris aux villageois. Un moine bouddhiste qui se trouvait dans le village réussi à apprivoiser le lion et à lui enseigner les pensées du bouddhisme. Le lion devint alors le protecteur du village.
Une variante de cette légende explique que pour éloigner le lion du village, les villageois se sont déguisés en un autre lion et ont utilisé le bruit de pétards et d’instruments pour effrayer le lion.

Kwan Yin et le Lion

Cette légende permet de comprendre les deux rituels les plus importants de la danse du lion. On raconte que le lion vivait dans les cieux, qu’il était très méchant et qu’il créait beaucoup de problèmes. L’Empereur de Jade excédé par le lion, le fit décapiter et jeté sur la terre. Mais la déesse de miséricorde, Kwan Yin, eu pitié de lui et décida de l’aider. Elle envoya un ruban rouge enchanté pour rattacher le corps et la tête du lion, et après l’avoir ressuscité, elle lui révéla que pour récupérer ses forces et pour retourner dans le ciel, il lui fallait trouver et manger une plante magique gardée par un moine bouddhiste. En reconnaissance à la déesse Kwan Yin, le lion se mis ainsi sur la voie du bouddhisme

Le rêve de l’empereur

Une légende plus réaliste explique que l’Empereur de la Dynastie Tang fit un rêve ou il vit une bête étrange. A son réveil, il ordonna à ses hommes de reconstruire l’animal de ses rêves. Une autre version raconte que l’Empereur fit construire un lion après avoir vu un lion pour la première fois rapporté par un ambassadeur. C’est ainsi que serait naît la danse du lion.

Styles de Danse du Lion

Il existe deux catégories de lions, le lion du Nord et le lion du Sud.

Le Lion du Nord

Le lion du Nord apparait plutôt dans les cirques ou les défilés chinois. Il a une tête dorée qui ressemble à un chien et des poils longs de couleur orange et jaune. Il danse avec beaucoup d’enthousiasme en sautillant comme un chien pékinois et il lui arrive de lever les pattes avant en tournant sur lui-même, de faire des roulades, ou de marcher sur une balle. Le lion du Nord est souvent en couple mais on voit parfois une famille de lion du Nord composée du mâle qui possède un ruban rouge attaché sur la tête, de la femelle avec un ruban vert et de un ou deux lions plus petits.

Le Lion du Sud

Le lion du sud est divisé en deux styles, Fut San (Montagne de Bouddha) et Hok San (Montagne du Crane).

Le style Fut San, appelé style traditionnel, est le style le plus répandu dans les écoles de Kung-fu. La tête de lion Fut Shan possède une bouche légèrement incurvée et elle est généralement décorée de plusieurs pompons. La tête utilisée est assez lourde et solide pour pouvoir permettre des combats de lion entre les écoles. Les mouvements et les acrobaties demandent plus de force et de stabilité et nécessitent un entraînement poussé. Ce style de danse du lion n’est enseigné qu’aux élèves les plus avancés car la performance représente l’école de Kung-fu.

Le style Hok San est un style plus moderne. Il a été répandu par le célèbre Sifu Siow qui entraîne de nombreux pratiquants en Malaisie. Le lion Hok San possède une tête plus légère avec une bouche plate et une cape avec plus de fourrure que pour lion Fut San traditionnel. C’est un style de danse qui comporte beaucoup de sauts et qui essaie d’imiter les mouvement naturels d’un lion. Ce style s’est propagé avec les spectacles et les compétitions artistiques de danse du lion car le lion semble plus vivant et plus réel. Aujourd’hui, le style Hok San est de plus en plus souvent dansé avec des têtes de lion Fut Shan.

Source : http://www.dansedulion.fr/

 



 

Contact au 02.31.96.62.62
Horaires de la Permanence téléphonique :
Lundi & Mercredi : 14.00 à 16.00
Mercredi matin : 11.00 à 13.00
Vendredi : 13.30 à 15.30

Tous droits réservés – © Lishan 2020

Partagez cette page

Mentions légales
& politique de confidentialité

12, Rue Laplace
14000 Caen
(Centre-ville, Rives de l’Orne)

Rentrée scolaire 2021-2022
INFORMATIONS IMPORTANTES

Semaine d'inscription du 6 au 10 septembre

X
X