Les Arts du Taïchi

  • Actualités

Maîtres et A.O.C (appellation d’origine contrôlée)

“N’imitez jamais rien ni personne,
quand un lion imite un autre lion,
ce n’est pas un lion mais un singe…”
V. Hugo


Dans les arts martiaux chinois, et le Taïchi Chuan en particulier, plusieurs termes sont utilisés pour s’adresser à un enseignant.

Comment devrait-on l’appeler, s’adresser à lui ?

Est-ce un maître ? Qui est qualifié pour être appelée ainsi ?

Qui délivre ce titre ? Et comment doit-on appeler son professeur ou son maître de Taïji ?

Tout art s’apprend auprès de quelqu’un qui en maîtrise la technique. Un maître est quelqu’un qui a créé quelque chose et qui excelle dans un domaine artisanal ou artistique. La qualification ne vient pas par soi-même mais par d’autres…

Maître, n’est pas un titre honorifique, mais parle d’une relation… Que ce soit dans la musique, la danse, la taille de pierre, l’escrime ou le T’aïchi Chuan…

Un maître, a en général créé, produit une une œuvre extérieure ou intérieure…

Cela se voit : il est reconnu par ses pairs et attire autour de lui des élèves, qui veulent apprendre son art et créer à leur tour…

Mais une maîtrise n’est pas toujours reconnue du vivant de son auteur.

Bon nombre de maîtres en peinture, musique, …  n’ont été reconnus que tardivement, voire à titre posthume…

En Chine, plusieurs termes sont utilisés pour s’adresser à un enseignant :

  • Sien-sun : peut-être plus connu en Occident, par les arts japonais, sous le terme de “senseï”, « celui qui est né avant ».
    Sien-sun ou Senseï désigne « celui qui était là avant moi, qui est garant du savoir et de l’expérience, d’une technique ou d’un savoir-faire ». Dans son utilisation habituelle, il est utilisé pour s’adresser à un professeur, un enseignant, un médecin ou encore un artiste reconnu. Par exemple, le célèbre cinéaste japonais Kurosawa senseï, se traduirait par « Maître Kurosawa ». La traduction française courante du terme est « maître ». En Occident, Il se retrouve en référence dans la sphère du bouddhisme Zen, comme Senseï Deshimaru, ou dans les Budô, arts martiaux japonais (Tamura Senseï).

  • Lao-tze : littéralement « vieux professeur », terme utilisé en général par les jeunes pour quelqu’un de plus âgé, de vénérable… Il devient, même en Chine, une façon de vous interpeller dans la rue, de vous flatter…

  • Chiao-sou : « professeur », est utilisé par les étudiants envers leur professeur d’université.

  • Si-fu (1): « père-enseignant » (se prononce sheufou), terme utilisé en Chine lorsque l’on envoyait son jeune enfant d’environ 5 ans, vivre à demeure chez un maître d’un art pour apprendre. Le maître traitait l’enfant comme son propre fils et le fils le considérait comme son second père. Cet enseignant n’avait pas d’élève, mais des disciples dont le nombre était limité.

  • Si-fu (2) : « expert », terme qui ressemble au précédent, mais écrit avec d’autres caractères qui lui confèrent donc un autre sens. C’est le terme qui est peut être le plus communément admis dans les cercles et les écoles d’arts martiaux partout dans le monde, avec Sien-sun.

 

Extrait tiré du livre de W.CC. Chen «  body mechanics »…

Contact au 02.31.96.62.62
Horaires de la Permanence téléphonique :
Lundi & Mercredi : 14.00 à 16.00
Mercredi matin : 11.00 à 13.00
Vendredi : 13.30 à 15.30

Tous droits réservés – © Lishan 2020

Partagez cette page

Mentions légales
& politique de confidentialité

12, Rue Laplace
14000 Caen
(Centre-ville, Rives de l’Orne)

Rentrée scolaire 2021-2022
INFORMATIONS IMPORTANTES

Semaine d'inscription du 6 au 10 septembre

X
X