Relâchement, rectitude et “travail du centre”… Les maîtres mots de votre pratique…

Relâchement, rectitude et “travail du centre”… Les maîtres mots de votre pratique…

img_5505

Article publié le :
22 janvier 2020
Partagez le sur :

Par Emmanuel


  • “Pas de bras ! “
  • “Laissez descendre le Qi au Dantien !”
  • “Pas de Résistance, mais pas de laisser aller !”
  • “Conservez votre axe vertical !”
  • “L’énergie prend racine dans le sol, est dirigée par la Taille et s’exprime naturellement dans les bras…”
  • “Ne forcez pas !”

Telles sont (entre autres !) les injonctions, chères au Maître Cheng Man Ching, que nous répète sans relâche notre Sifu, et qu’à notre tour, nous, enseignants, répétons également aux élèves.

Le Taïchi repose en effet, et d’autant plus celui de la filiation du Me Cheng Man Ching, sur le relâchement le plus complet, la douceur, la rectitude et le “travail du centre”.

Mais ces principes ne sont pas l’apanage du Taïchi.

S’ils sont “vrais “et justes, ils valent pour tout ! Pour toutes les disciplines… et pour notre attitude quotidienne !

La calligraphie par exemple, insiste également sur la rectitude, le centrage et le relâchement. Ce n’est ainsi plus le bras qui “trace” mais le “souffle”, centré au Dantien.

En formation de massage tuina, les étudiants se rendent vite compte que sans ancrage, centrage, rectitude et relâchement des bras, il n’est pas possible de masser longuement un patient, ni bien-sûr de développer et transmettre le “Qi” nécessaire pour le traitement.

Enfin, dans tous les domaines, quelle que soit la posture ou l’activité – faire la vaisselle, voyager en bus, se promener, couper du bois, etc… –  “l’efficience” réside dans la capacité à aligner le corps et les segments, à relâcher, et à se centrer…

Doit-on également rappeler que le respect de ces principes “physiques” a une influence directe sur notre état d’esprit ? Leur pratique quotidienne nous aide ainsi à adopter l’attitude juste et l’état d’esprit juste, face aux si nombreuses sollicitations quotidiennes, de tension, de dis-traction, ou de louvoiement…

Voici quelques vidéos d’illustration de ces principes de centrage, de relâchement et “d’enracinement au dantien”, avec différents maîtres.


Le “kami” du judo : Me Kyuzo Mifune… Observez la grâce, la rectitude de ce grand maître… on est bien loin du Judo de compétition actuel…

 

Bien-sûr, le Me Cheng man Ching…

Notre Sifu, Hérald Loygue, avec le même travail dans le Taïchi Kungfu (Sanshou)…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres articles récents

Search
Filtrer par
Filtrer par catégories
Actualités
Enseignements
Eskrima
Kungfu
Kuntao
Les outils de la pratique
Qigong
Diététique
Le Qigong du moment
Réflexions
Sanshou
Soins Bien-être
Soins MTC
T'aï Chi
Tuina
Vidéos

Remonter
X