• Actualités

Une interview d’Hérald Loygue à propos des rebouteux, sur le site national “Doctissimo”.

Une journaliste de “Doctissimo”a récemment interviewé Hérald Loygue à propos de son  “métier”, ou plutôt de sa vocation de rebouteux.

Un article très intéressant qui présente de façon claire et succincte, ce qu’est un rebouteux, et ce qui le différencie du “magnétiseur”, ou encore du “kiné”…

A découvrir sur cette page, dont voici un aperçu…


On les appelle guérisseurs, ancêtres des ostéopathes, certains pratiquent même le magnétisme. Mais quelle est la véritable définition des rebouteux ? Que soignent-ils exactement ? Quelles sont les différences avec un kiné ? Explications.

1 | Définition du rebouteux

Très présents autrefois dans les campagnes, les rebouteux avaient pour vocation de soulager un certain nombre de maux et douleurs. Aujourd’hui, ils continuent à prendre soin de la santé des personnes qui font appel à leurs services.

Définition du rebouteux

Pour certains ce sont des guérisseurs, pour d’autres, l’ancêtre des ostéopathes. Mais que font réellement les rebouteux ? Comment exercent-ils ? Être rebouteux se transmet-il ou peut-on être formé à cette façon de soulager les douleurs ? Autant de questions que nous avons posé à l’un d’entre eux.

L’art de la médecine manuelle est ancien et je tiens en haute estime ceux qui l’ont découvert, comme ceux qui génération après génération me succéderont et dont les travaux contribueront au développement de l’art manuel de guérir…” Hippocrate de Cos (435 avant JC), telle est la citation qu’invoque, en préambule, Hérald Loygue, rebouteux en Normandie.

Sa définition, il la puise dans l’étymologie du mot rebouteux : “bouter” est un terme du vieux français qui signifie “pousser, chasser” comme Jeanne d’Arc bouta les Anglais hors de France ! Le rebouteux est aussi appelé aussi parfois, “renoueur”, “rhabilleur”, “renmancheur” (au Québec), “bone setter” dans les pays anglosaxons.

Notre histoire de France est jalonnée de célèbres rebouteux dénommés souvent “bailleul”. Ainsi, chaque roi de France avait leur propre bailleul.

En pratique, le rebouteux est une personne qui “reboute”, c’est- à dire qui “remet droit ce qui va de travers“, que ce soient les os/articulations, muscles, tendons ou les viscères… Par exemple, il dénoue les nœuds musculaires et tendineux et chasse également le “sang noir” (contusions, hématomes). Son champ d’action est bien évidemment et plus particulièrement la traumatologie, les problèmes structurels, mais également certains troubles fonctionnels.

Le rebouteux soulage les douleurs en général et plus particulièrement tout ce qui est de l’ordre des foulures, luxations, entorses, névralgies (sciatique…) mais aussi les chocs physiques. L’objectif du rebouteux est de à réaligner la personne, la remettre “les pieds sur terre”, dans son axe pour que son énergie vitale circule harmonieusement en elle à nouveau. “Mais attention, il ne remplace ni le médecin-traitant, ni ne propose d’enlever des traitements. Il accompagne sur le chemin de la santé…“, prévient le rebouteux.

 

Contact au 02.31.96.62.62
Horaires de la Permanence téléphonique :
Lundi & Mercredi : 14.00 à 16.00
Mercredi matin : 11.00 à 13.00
Vendredi : 13.30 à 15.30

Tous droits réservés – © Lishan 2020

Partagez cette page

Mentions légales
& politique de confidentialité

12, Rue Laplace
14000 Caen
(Centre-ville, Rives de l’Orne)

Informations fédérales légales

Conformément au décret n° 2021-1521 du 25 novembre 2021 modifiant le décret 2021-699 définissant les règles applicables en raison de la situation sanitaire, le port du masque est de nouveau obligatoire dans tous les établissements recevant du public (ERP) y compris les équipements de plein air. 

Il n’est pas obligatoire durant la pratique sportive.

Par ailleurs, nous attirons votre attention sur le fait que la durée de validité des examens permettant de présenter un passe sanitaire valide (dépistage RT-PCR ou antigénique et autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne concluant pas à une contamination par la covid-19) est passée à 24h depuis le 29 novembre.